mardi 30 août 2016

31 août - L'attention que tu portes dans chaque chose est proportionnelle à l'importance que tu leur donnes






"Oui, l'attention que tu mets dans chaque chose, ou événement, est proportionnelle à l'importance que tu places en elle. Après tout, chaque situation est ta raison d'"exister".

Moi je te demande d'exister dans la fluidité.

Oui, chaque situation est importante à nos yeux comme à tes yeux, mais regarde plutôt dans la direction de l'amour et de la fluidité.

Pourquoi l'amour ? L'amour équivaut bienveillance. Hé oui, encore une fois, bienveillance.

Tu peux porter ton attention sur des choses qui ne te correspondent pas, mais lorsque tu y places un regard bienveillant, tu es transformé de l'intérieur et ton regard s'adapte...

car bienveillance = douceur et paix intérieure.

Veux-tu changer ton regard ?

merci,

Les guides"

dimanche 28 août 2016

29 août - Comptes-tu sur la chance ?






"Comptes-tu sur la chance ? Mais qu'est-ce que la chance ?


C'est une osmose du temps en temps réel. 


- Une osmose dis-tu ?

Oui, une osmose, c'est une ouverture que tu as permis avec tout le bien que tu es prêt à recevoir. C'est cela et simplement cela, la chance.

Après, toutes les réflexions que tu peux déduire de la situation n'ont d'attrait que le caractère exceptionnel (à tes yeux) de ce qui vient d'arriver.

Mais je te le répète,  la chance est une osmose et il suffit de croire à cette osmose pour placer en toi l'ouverture... vers le mieux,

penses'y..

Belle journée, je t'accompagne


Les guides"




28 août - Ne cherche pas le but, fais le chemin, c'est tout !






"Voilà comment je souhaite que tu vives ta vie. Bien sûr, tu as un but...

As-tu un but ?

Quelque soit ton but : 

être heureux, 
être dans une place qui te convient, 
être reconnu, 
être dépensier et exister ainsi, 
être aimé, 
être honnête, 
être rigoureux, 
être à un échelon supérieur, 
être et avoir la reconnaissance de tes pairs, 
être en amitié, 
être en amour, 
être ailleurs, 
être soutenu,
être toi simplement...


Tout ce que tu espères atteindre est excellent dans ton choix parce que cela est l'expression de toi-même, mais que tu atteignes ton but n'est pas essentiel car la vie, ta vie ne cesse d'évoluer et toi avec.


Chaque situation te permets de travailler tous les aspects de toi 
que tu as envie d'améliorer ou que tu n'as pas envie de voir. 


Chaque jour des milliers d'exercices te sont proposés, 
à chaque instant, 
pour donner le meilleur de qui tu es. 
Pour te donner la consécration de qui tu es, 
pour te réaliser.


Je te regarde évoluer, tes pas les uns après les autres, t'interrogeant parfois, refusant souvent, acceptant parfois la leçon bon gré, mal gré, qu'importe ! 


Qu'importe, tu fais l'exercice et même si tu t'échines à refuser, tu y viendras. C'est ainsi parce que c'est écrit à l'intérieur de toi que l'intention est de corriger cela. Même avec la plus grande des ruades, tu y viendras. 


Tu es sur les bancs de l'école de la vie, et j'aimerais que tu t'y glisses comme le découvreur d'un nouveau monde pour appréhender celui-ci qui est la journée qui t'est proposée. 


J'aime quand tu conviens que cette journée t'a appris quelque chose, t'a révélé quelque chose en l’occurrence t'a révélé à toi-même. 

J'aime quand tu conviens que tu t'es laissé porter. 

J'aime quand tu remercies. 

J'aime quand tu es satisfait de toi, sans exagération. Naturellement. 

J'aime quand tu aimes. 

J'aime quand tu te rues sur tes idées parce que tu as entendu mon souffle t'induire. 

J'aime la joie dans ton cœur qui propulse des paillettes d'amour partout dans ton être et à travers l'univers. 

J'aime quand tu te blesses et que tu demandes mon aide, parce que tu as convenu que tu ne peux te battre seul. Ho, ce n'est pas que je veuille que tu te blesses, mais je souhaite simplement que tu comprennes que tu ne tiens pas seul le volant de ta vie. 


J'aime quand tu t'adresses à moi, simplement même si cela est "pour voir".


J'aime que tu fasses tout cela, parce que tout cela est le chemin que tu parcours, chaque jour et qui remplit ta vie, celle que tu écris, et cette histoire que tu écris est tellement plus importante chaque jour que le but que tu souhaites atteindre. 


Même si tu atteins le but que tu t'es fixé, car il y aura des buts que tu atteindras, sois en sûr, j'aimerais que ce jour-là tu penses à une chose, une seule : "TE REMERCIER"


Pense'y ce sera le plus précieux des cadeaux de reconnaissance que tu pourras te faire, sinon, aucun but réel ne sera vraiment atteint... Comprends-tu ?

je t'aime,
Va

les guides"





"Ne cherche pas le but, fais le chemin, c'est tout"
(phrase extraite du journal d'une messagère, page 36)


samedi 27 août 2016

27 août - Tout correspond à ce que tu souhaites








"Combien de fois vas-tu me dire que tu es fatigué ?

Bien sûr il y a des temps où dans ta journée tu es moins énergique que d'autres et cela est tout à fait légitime. 


Il te suffirait alors 
de te poser sur un siège un moment.
10 minutes maximum
suffiront à apaiser ton esprit. 
et de te laisser là, 
sans autre forme d'action 
que celle d'être "posé".

Voilà pour la fatigue...



Que me diras-tu encore ? Je n'ai pas le temps...


Bien sûr, car à chaque instant, tu fais des choix :

soit pour "remplir" ta vie et avoir la considération que tu la vis "à 100 à l'heure", (une vie bien remplie est une vie efficace, non ?), 

soit tu organises tes choix d'actions en fonction des nécessités bien sûr, mais aussi en fonction de ce que te dicte ton être profond, et si tu l'écoutes, parce que tu vas apprendre à l'écouter... tu vas comprendre qu'il y a des choix d'actions que tu repousses alors qu'il conviendrait de les accueillir. 


Moi aussi je n'ai pas le temps... j'ai des milliers d'âmes à guider et à m'occuper d'insuffler dans le bon sens du terme. 

Mais vois-tu, je suis là au rendez-vous. 

Parce que que tu m'as appelé, je suis là, présent, tout entier et tout attentif à toi et seulement à toi pour notre rendez-vous, 

parce que je sais que de ce rendez-vous là que j'aurai honoré envers toi, tu vas en retirer le plus grand des bénéfices..


Lequel ?

La prise de conscience que je suis toujours à tes côtés, quels que soient tes choix de vie, quelles que soient tes pensées, quels que soient tes dérapages (crois-tu...), quels que soient tes temps-morts, temps-perdus, temps en temps, je - suis - là et je te le montre en faisant ce choix pour toi, 

en respect de toi pour que tu apprennes toi aussi à tenir ta parole, 

d'abord vis à vis de toi-même, 

puis vis à vis de ta vie, ensuite pour que tu comprennes que tu es Amour et bienveillance 

et c'est pour cela que mon temps pour toi est cadeau essentiel



Alors comment vas-tu agencer ta journée aujourd'hui ?


Vas-tu l'aimer ? Vas-tu être fatigué ? Vas-tu avoir le temps ? 
Pour toi, pour les autres, pour ce que tu repousses ?


Aime comme je t'aime et tu verras que cela suffira à te nourrir à l'intérieur comme ce message, aujourd'hui,

paix en toi,

ton guide".




vendredi 26 août 2016

26 août - Pour opérer de profonds changements dans votre vie, vous avez besoin d'inspiration ou de désespoir



"Pour opérer de profonds changements dans votre vie, 
vous avez besoin d'inspiration ou de désespoir"
Anthony Robbins








"L'attitude que tu as est conditionnée par plusieurs facteurs dont la majorité principale t'échappe. Ce n'est pas que toi, c'est pour tout le monde ainsi. Parce que de vos vies bien remplies, il est nécessaire qu'un tri se fasse pour faire de la place au nouveau.


Mais quand le nouveau tarde à venir, il convient de se demander ce qui est en désaccord.
Parfois, l'illumination vient seule et permets d'être un levier pour transformer.

Parfois, modelé dans les carcans des apprentissages de la vie environnante, le choix est plus difficile voir même impossible à envisager d'abord, à amorcer ensuite.


Tout vient de l'intérieur et à l'intérieur de toi.


Si le marasme s'installe, il y a une plongée en eaux profondes dont tu ne connais pas la finalité. Elle peut aller loin, oui, certes mais toujours en fonction de "où" tu as placé la limite du supportable. Ta limite est très grande, ta résistance aussi et c'est ta résistance qui est ton "péché". Oui cette messagère se met à nu...


Mais vous qui lisez ceci, quel est votre degré de résistance ?

Jusqu'où devez-vous tenir bon ? 


Qu'allez-vous accepter de subir avant de claquer la porte à tous vos conditionnements d'empêchement de vivre la vie que vous vous contentez de rêver ?


Oui, oui, oui, fais un pas en direction de ce que tu veux vraiment. 


Regarde ta vie, observe tes errances mais surtout observe tes réussites, et je ne veux pas t'entendre me dire qu'il n'y en a aucune. non cela n'est absolument pas vrai.

Alors que choisis-tu ? D'envisager le mieux ? Ou de ressasser que tu n'y arrives pas ? De là naît le désespoir (à ressasser que tu n'y arrives pas...).


Je ne te demande pas de faire un saut exemplaire à celui de Batman, je te demande de faire le pas essentiel à ton changement :


- Accepter de regarder ta vie, tes réussites.

- Accepter de te nourrir de tes réussites ("oui, j'en conviens j'ai fais cela...").

- Accepter que d'autres réussites peuvent te parvenir.

- Accélérer ta disponibilité à développer le meilleur en toi, 


pour toi en affirmant :



JE SUIS PRÊT AU CHANGEMENT !!!



voilà,
c'est tout,


commence, je t'en prie, commence...

Nous en reparlerons,



Les guides"







jeudi 25 août 2016

25 août - Tout ça c'est du vent !


Ce matin, alors que je faisais un point sur ma journée d'hier, (cela permets de voir comment on avance dans sa vie et surtout ses progrès et ses victoires...) je me suis laissée aller à me demander : "et si tout ça, ça n'était que du vent ?" 

Et j'ai été quitte pour un petit recadrage (de bon matin) de mes guides, je le partage avec vous :









"Lorsque tu dis que "c'est du vent" tu fermes la porte à toute éventualité et à la libre expression des tes idées ou souhaits.

Le vent emporte et porte les idées comme une bienveillante action.

Lorsque le vent déplace les outils dans les champs, les plantes, et autres objets, tu peux concevoir la force et la puissance qu'il a. alors oui c'est du vent et il ne peut y avoir de connotation négative car le vent change d'état, froid, chaud, nettoyeur, il transforme.

Continues de nourrir ce vent de façon positive toute image a une connotation positive si tu te penches un peu pour le reconnaître.

merci,

Les guides"


mercredi 24 août 2016

24 août - Ce n'est pas important ce que tu fais, mais comment tu le fais





"Ce qui est important, ce n'est pas ce que tu fais, mais comment tu le fais.

Oui, je me suis glissé à l'intérieur de toi pour t'inspirer cette phrase essentielle. Essentielle à ton fonctionnement, essentiel à votre fonctionnement. 

Vous avez tous une raison d'agir et votre raison à cet instant "t" est légitime et n'a pas à être discutée. 

Je vous parle de cette action qui a du sens pour vous et qui vous guide vers ce que vous créez à chaque instant, vous, vos relations, votre relation à vous-même et le futur de votre vie. Ha, j'oubliais votre passé qui n'est plus, mais qui continue à résonner en vous, quoi que vous en disiez.

Imaginez que vous agissiez avec la plus grande honnêteté envers vous-même, à chaque instant de votre vie, et que cette honnêteté était votre moteur d'avancée. Hé bien, c'est ce que sont les choses et c'est ainsi que nous vous demandons d'agir à chaque instant, et autant que faire se peut.

Pourquoi ? 

Parce que l'honnêteté est, que même si vous faites un pas de travers, plutôt que de l'enfouir à l’intérieur de vous, bien caché dans un coin, vous acceptez de le regarder "simplement", sans jugement autre que de constater que ce pas ne vous a pas satisfait. 

Si vous agissez en honnêteté vous agissez loyalement avec vous, et vous êtes en accord avec qui vous êtes. 

Etre honnête est accepter de regarder les situations, les actes, les pensées et accepter qu'elles ont eu lieu.

La loyauté se rajoute à l’honnêteté en étant, en plus, "action de respect vis à vis de vous, tout simplement".

Les deux conjugués donnent :

- une personne sincèrement honnête et réalisée dans sa vie,

- une personne qui a confiance en ses ressources et en ses faux-pas.
(Vous le voyez, je ne mentionne pas le mot "erreur" car il n'y a en fait que des expériences et il convient mieux le mot "faux-pas" que le mot "erreur" qui est décevant dans sa connotation).

Revenons à la liste, les deux conjugués donnent :

- Une personne satisfaite de sa vie et bienveillante envers elle-même à bien des égards, et parce qu'elle aura développé cette satisfaction et cette bienveillance, elle aura plus de facilité à évaluer ses prochaines étapes de vie, ses prochains atouts, et ses prochains points à améliorer, et c'est ainsi que le progrès, dans la vie, se place. 
(Remarquez que je ne parle pas non plus de "points faibles", je parle de "points à améliorer" et cela est toute la différence, 

Maintenant comprenez bien que la loyauté envers vous-même, 
vous mène à accepter :
- ce que vous êtes capables de faire, 
- ce qui vous pousse à faire une chose, 
- "qui" vous pousse à le faire, 
- ou de quelle façon.

Nous sommes à vous observer grandir, et nous aimerions qu'il y ait un peu plus de paix dans vos esprits intérieurs, cette communication comprise va vous y mener,

Soyez grands et victorieux de vous-même, 
soyez honnêtes et fiables envers votre bienveillance, ce sont les leviers de vos avancées dans la satisfaction et la joie retrouvée.

merci,

les Guides".




Vous êtes de plus en plus nombreux à aimer MessagesDivins et je vous en remercie,
à très bientôt, Françoise et les Guides



mardi 23 août 2016

23 août - Qu'elle est votre attitude face à la maladie (petite ou grande) ?




Alors que je discutais récemment avec une personne proche,
je me suis demandé comment chacun de nous gérait la maladie.
Car finalement c’est une histoire très personnelle...

"Lorsque la maladie apparaît les personnes choisissent un chemin de guérison plus ou moins valide à leurs yeux et aux yeux de leur entourage.

Comment aider ? Comment comprendre ce que traverse la personne ?

Personne à part la personne elle-même ne peut comprendre ce qui se passe dans un esprit. Et quand bien même tu y toucherais du doigt, il y a mille raisons à une situation et ne voir que la surface visible de l'iceberg n'est pas une solution en soi.


Une maladie est une situation soulevée par votre corps au niveau de votre conscience pour permettre qu'une situation qui n'est pas digérée le devienne. 

D'invisible ou aveugle à vos yeux, elle se veut visible et donc envisageable à régler une bonne fois pour toute...

Il n'y a pas de personnes qui veulent garder "une maladie". Dis comme cela ce n'est pas correct, ce qui est correct est qu'il y a :

- des personnes qui ont oublié comment "faire" sans elle,

- des personnes qui revendiquent leur souffrance, et leur droit à continuer à souffrir,

- des personnes qui ignorent qu'elles sont malades,

- des personnes qui taisent et veulent que la maladie se taise aussi,

- des personnes qui ont leur idées arrêtées et définies sur ce qu'elles doivent faire à ce propos.
Même si ce dernier chemin leur semblera plus long, plus adéquat, il convient de le respecter car, elles ont besoin du temps de germination pour pourvoir dire un jour "ça suffit",

Des personne qui ne veulent semble-t-il pas guérir, est impossible à définir, mais définir que la maladie est un service qu'elles se rendent oui.

mais quel est ce service ?

- "J'existe."

- "Tu vois comme je souffre à cause de toi."

- "Ce que je vis est insupportable mais je dois continuer car je ne sais plus faire autrement, et exister autrement."

- "Ce que je vis est mon histoire et je la gère à ma façon."

- "Je veux que tu t'occupes de moi, et que tu me donnes l'amour que tu ne me donnes pas si je ne suis pas malade."

- "Je n'ai pas confiance dans la médecine, parallèle ou pas, moi seul connais la solution."

- "Je me suicide."

- "Je suis indifférent à ce qui m'arrive, j'existe dans cette indifférence."

voilà le panel que soulève la maladie, mais quoi qu'il en soit, chemins détournés ou chemins directs parfois la seule idée de guérir fait peur car elle signifie quelque chose qui relie au passé, ce passé dont il semble si difficile de se défaire alors qu'il suffirait de ne plus le légitimer car seul le présent est important et accessible en cet instant même.

Penses'y,

Les guides".


dimanche 21 août 2016

21 Août - Chaque jour une canalisation - Qu'est-ce que vous voulez ?






Pendant longtemps, j'ai eu des soucis... Ho je ne dis pas que je n'en n'ai plus, loin de là...

Certains sont toujours présents et me font "justement" du souci, mais après avoir beaucoup travaillé sur moi en développement personnel (je suis formée à l'hypnose, et à la PNL, j'ai étudié sur la fin de vie), et étant inspirée par : mes guides, et le livre qui m'a tant aidé, mais aussi Lilou Macé, David Laroche, Oprah Winfrey, le Miracle Morning, et en travaillant encore chaque jour à modifier mes schémas de pensée, j'ai développé une attitude qui est importante et une des bases de tout changement à mes yeux : le focus sur ce que je veux et la joie de vivre.

- La joie de vivre est (re)venue peu à peu et maintenant chaque jour je suis portée par une joie qui me remplit de bien-être. Qu'importent les soucis, oui, ils sont toujours présents, et certains même dérangeants. Mais là, à cet instant précis, au moment où je vous parle, je suis heureuse et pleine de joie et de motivation.

- Le focus sur ce que je veux ? C'est simple. Comme beaucoup de personnes j'ai souvent eu ce vélo dans ma tête, qui me faisait dire : il y a "ça" qui ne va pas dans ma vie, et puis ça, et puis ça empire, c'est terrible ! et ça moulinait, et ça lamentait... 

STOP ! 
Je sais, il y a plein de choses qui ne vont pas, c'est vrai, mais qu'est-ce que vous voulez ?
Qu'est-ce que tu veux réellement ?

Quand vous focalisez sur ce qui ne va pas dans votre vie, vos énergie baissent, je dirais même qu'elles dégringolent en flèche. Et comment allez-vous faire pour remonter ??  Cela va prendre un certain temps, car cela vous fatigue plus que vous ne le pensez. 

Alors je vous propose de faire un exercice : de prendre une feuille et de faire deux colonnes :

dans la première vous mettrez le titre : "ce qui ne va pas" et vous listerez tout ce qui ne va pas dans votre vie, 
dans la deuxième "QU'EST-CE QUE JE VEUX" et vous changerez chaque phrase en déclaration positive. C'est un exercice qui peut-être ne sera pas si évident au départ, mais on y arrive.

Ensuite quand vous aurez terminé, vous prendrez des ciseaux et vous couperez la feuille le long du trait qui sépare les deux colonnes et vous garderez uniquement la colonne "QU'EST-CE QUE  JE VEUX", 

Et ces phrases qui seront sorties de vous, vous allez les répéter chaque matin comme des mantras au moment du lever, et c'est ce qui va amorcer le changement dans votre vie... Vous donner la force de faire les premiers changements. 

Je ne dis pas que vous n'aurez plus de souci, mais peu à peu vous serez capable de les voir différemment et vous aurez plus de force pour les résoudre. Si vous le souhaitez je peux vous aider, vous savez où me trouver :)


Mes Guides, avez-vous quelque chose à ajouter sur cette inspiration du matin ? 

"Les êtres humains ne sont pas naturellement dépourvus de joie, au contraire. Un enfant qui naît est joyeux, heureux de nature. Son parcours évolue et son sens de la vision de sa vie modifie ses perceptions, de lui-même d'abord, de son monde ensuite, de son entourage pour finir.

Lorsque vous vous attelez à vouloir modifier les principes fondamentaux de votre vie, vous agissez comme si vous vous accordiez à mettre un coup de pied dans la fourmilière. 

Une fourmilière est une congrégation établie sur des ordres et des besognes. Défaites les ordres et les besognes imposées à votre esprit. 

Soyez créatifs de vos vies. Regardez en avant ce qui vous fait devenir optimiste, et joyeux. 
Soyez dans une vision de votre monde embellie, et défaites les carcans, 

Lorsque vous changez la dynamique de fonctionnement de votre esprit, vous donnez l'impulsion de changement et cette impulsion est précieuse comme un levier qui vous amènera à attirer à vous le mieux en accord avec qui vous êtes. 

Nous ? Nous vous guidons et sommes joyeux de vos envols et de vos compréhensions révélées.

Merci,

Les guides"


samedi 20 août 2016

20 août - Chaque jour, une canalisation - L'attente, l'action, l'élan et le besoin - Tout un panel d'émotions





"L'attente est un choix,
l'action en est un autre, 
l'élan est une pensée, 
le besoin est une énergie de demande, 

quel est ton positionnement en cet instant ?

Que ressens-tu dans l'attente ? découvre cette énergie : as-tu envie de forcer les choses ? sais-tu attendre en patience ?

L'action te mène à la réalisation : comment te sens-tu dans l'action ?
Es-tu heureux d'agir ?
Es-tu libre d'agir ?
Es-tu dans l'enthousiasme ?
Es-tu ré-freiné ?
Es-tu en accord avec toi-même ou agis tu pour le principe ?
Tu vois, il y a de nombreuses formes d'actions et tout autant d'émotions reliées.

L'élan est une pensée menée par l'enthousiasme, c'est souvent l'amour qui le guide, et le plaisir aussi. Ressens cela lorsque tu auras "un élan"... du cœur, d'envie... Ces énergies font battre ton cœur et ton être d'envie..

Le besoin est plus complexe, il est création d'un manque, et issue d'une frustration. 
j'ai besoin de changer de chaussures, il manque une situation confortable,
j'ai besoin d'amour, il manque de l'attention,
j'ai besoin d'attention, il manque l'espoir,
j'ai besoin d'espoir, il manque la confiance en soi...

Tu vois, tout est sujet à émotions et l'être humain est traversé de toutes parts par des émotions multiples qui se succèdes à vitesse grand V, comme celle de ses pensées.

Ceci est la leçon du jour et une invitation à faire attention à toutes ces émotions que tu traverses à l'intérieur de toi,

bon apprentissage,

à bientôt,

les guides"


vendredi 19 août 2016

19 août - Chaque jour une canalisation - Changes-tu ton fusil d'épaule, quand celle-ci te fait mal ?



Gommer l'ardoise...



Changes-tu ton fusil d'épaule quand celle-ci te fait mal ?

Qu'elle drôle de question... n'est-ce pas ?

Et pourquoi te demanderais-je cela ?

Lorsque le corps parle, il émets des signaux, je te l'ai déjà expliqué.

Ensuite, soit tu ne vois point, soit tu n'entends point. Soit tu t'isoles et tu isoles cette information jusqu'à l'oublier.

...Mais ce n'est pas un véritable oubli... n'est-ce pas. Il y a cette petite voix qui continues à te souffler, "Regarde, je te fais des signe, changes ton fusil d'épaule, puisque cela te gène"...

L'être humain est capable d'aller très loin pour repousser ses limites, pour ne pas vivre ce qu'il croit ne pas être prêt à vivre. Mais la vie le rattrape et lui montre quand même le chemin.

Non, non non dit-elle, c'est ici que tu iras et c'est ainsi tu n'as pas le choix.

Les bancs d'école de la vie sont plein d'êtres humains qui ne voient pas ce qui est sous leur nez, et qui se compliquent tellement la vie :

s'accrocher aux branches,
se tenir sur ses gardes,
se maintenir à flot coûte que coûte,
tenir bon,
tenir le bon bout, crois-t-on,
se satisfaire de cela alors qu'on rêve de mieux,
refuser toute autre éventualité pour demeurer dans la zone "d'"inconfort",
demeurer ainsi pour sauver les apparences,
faire taire la voix et se mentir,
parce que l'homme se ment souvent plutôt que d'affronter.

... Mais la vie ne ment pas et redirige,
Oui la vie ne ment pas et redirige.

Mais le plus beau dans tout cela c'est que dans la "redirection" proposée, elle offre aussi le pardon et l'opportunité de repartir à zéro, de gommer l'ardoise, de proposer une nouvelle vie, comme une nouvelle identité, un nouveau départ.

La vie te le propose tout le temps, en fait, parce que la vie est bienveillante et bien plus que tu ne l'es souvent envers toi-même...

Alors observe les grincements de dents, les failles, les contrariétés, les "je verrai cela plus tard", met toi à ta table et offre-toi cette opportunité de nouvelle vie et surtout, et surtout de bouffée d'air frais.

Tu ne sais pas ce qu'elle va t'apporter alors sois comme l'enfant que ouvre son cadeau de noël... ébahi et ravi de la magie qui se joue sous ses yeux,

les rôles sont redistribués quand la vie s'en mèle,

Qu'attends-tu pour changer ton fusil d'épaule ?


va ,
je t'attends après cet exercice,

les guides,
avec amour"




jeudi 18 août 2016

18 août - Chaque jour, une canalisation - Parlons du bruit et du silence... car il y en a à apprendre là-dessus






Plantons le décors : ce matin, j'étais assise à la terrasse d'un café, en train d'écrire. La rue était très bruyante par moment, à cause du passage des voitures. Mais malgré ce bruit, je me suis mise à comprendre quelque chose, et j'ai demandé à mes guides de m'expliquer pour le partager avec vous. Je trouvé cet enseignement très intéressant, (mais bon je suis chauvine... je prêche pour ma paroisse...  ;),


"Le bruit dans ta tête est une chose. 
Cela s'impose à toi par le biais de tes pensées. 
Tu émets les pensées, confuses ou pas, floues ou pas, limpides, fluides, harmonieuses...

Oui, cela fait un bruit dans ta tête, c'est en fait une résonance de son, en même temps que ce que ton cerveau produit.

Le bruit à l'extérieur est autre chose. 
C'est à l'extérieur, mais si tu y prêtes garde, même à entendre le bruit à l'extérieur, tu remarqueras le silence à l'intérieur de toi. 

Fais l'exercice, et conviens-le, le silence est à l'intérieur. 

Idéalement, le silence à l'intérieur va te mener au calme, et au détachement de tout ce qui ne te convient pas, comme cette spectatrice qui a coupé le son de son téléviseur et qui ne regarde que l'image défiler devant ses yeux.

vis-le et comprends-le, c'est un bel exercice,

merci,
les guides"


mercredi 17 août 2016

17 août - Chaque jour, une canalisation : Le temps reste le temps, même quand tu ne comptes pas






"Le temps reste le temps, même lorsque tu ne comptes pas. Les minutes sont les mêmes même si tu ne les comptes pas.

Alors pourquoi te semble-t-il soudain que "ces minutes-là" ont la valeur "d'heures" ?

Lorsque tu mets toute ton attention dans ton présent, dans une activité qui te relie directement à ton inconscient, le temps s'échappe parce que tu es acteur à 100% de tes actions.

Lorsque "tu traînes la patte", et que le temps te semble aussi long qu'un sermon à la messe dominicale, c'est simplement parce que tu n'es pas vraiment "là", présent, attentif et engagé..

C'est simple non ?

Ce sera tout pour ce soir.

Qu'importe le matin, le soir, pour les messages, ils sont tous délivrés au moment où nous le souhaitons car messagère, tu ne crois pas que c'est toi qui choisit tout, non... (tu peux faire un clin d’œil)

- ok...

;)



Merci,
les guides"


mardi 16 août 2016

16 août - Une canalisation chaque jour : Espérer guérir ne se fait pas qu'au niveau du corps







"Espérer guérir ne se fait pas qu'au niveau du corps, 
l'âme donne des messages, qui si tu ne les entends pas, ne les écoutes pas, te donnes des messages plus visibles et plus forts encore.

Le message que tu reçois est clair n'est-ce pas lorsqu'il est visible. Tu as ton message, à toi de l'écouter. A toi de choisir, mais à moi de te guider pour que cela se passe au mieux.

Qu'est-ce que le mieux ? Repos, écoute, tranquillité, compréhension.

- Le ventre contient tous les non-dits,

- la tête fourmille d'idées trop confuses et trop "grouillantes",

- le dos est plein, tu connais l'expression "en avoir plein de dos",

- les mains permettent de faire, fabriquer mais de jeter aussi ce qui n'est plus bon,

- les pieds permettent la position latérale vers le ciel, la connexion au sol et la canalisation des idées insufflées par les esprits environnants. Le mot esprit englobe tout, tout être qui souhaite insuffler une idée, une opinion, une direction, et son contraire,

- la peau est une attitude de contact ou de refus de contact : Es-tu en demandes, la reçois-tu ? Es-tu en refus ? L'accepterais-tu ?


Tu vois les messages du corps sont clairs.
A toi de saisir l'opportunité de les écouter et cela te facilitera bien la vie.

je t'accompagne,
va,

les guides"



lundi 15 août 2016

15 aoùt - une canalisation chaque jour : Laisse-toi guider











- Je ne sais pas quoi mettre, aujourd'hui...


- "Tu ne mets pas", "laisse-toi guider, laisse-toi guider par les mots, je t'invite à un voyage, un voyage avec toi.

Combien de temps as-tu pris réellement dans ta journée pour toi ? Pour écouter ton cœur, ton corps.

Les pensées sont des leviers pour agir, mais je ne te demande pas d'agir, je te demande d'être en harmonie avec tes besoins. Oui, les besoins primaires manger, dormir, te reposer, mais aussi écouter, écouter ton cœur qui bât et qui te demande de l'entendre.

Oui, tu as tellement de projets, de choses à faire, de conditions à tenir, de parcours à terminer ou à commencer. Plus qu'il n'en faut. Il faut juste choisir de faire une pause dans ta journée, pour toi, pour moi, pour me laisser la place d'entrer à l'intérieur de toi et de t'insuffler la suite du programme.

C'est cela la guidance, et je te propose de l'expérimenter aujourd'hui. Sans jugement aucun sur ce qu'aura été ta journée, en fin de journée. Juste prendre le temps, écouter, et vivre (réellement)

Va, je t'accompagne.

Les Guides


dimanche 14 août 2016

Complément de la publication du 13 août : A tes pieds, je dépose ta victoire

Bonjour,

deux publications aujourd'hui, c'est chouette non ?

Comme je m’apprêtais à faire l'exercice du 13 août proposé par les Guides : 
j'ai eu envie de faire une vidéo pour vous accompagner dans cet exercice, 
à bientôt pour lire vos commentaires

Françoise





14 Août : chaque jour, une canalisation pour votre journée : Tu es responsable de ton état d'être, en cet instant







"Tu es responsable de ton état d'être, en cet instant où je te parle, en cet instant où tu prends connaissance de ceci, en cet instant.

Tu es responsable parce que tu en prends conscience, en cet instant, à cette seconde, que tu as le choix.

Tu as toujours le choix de ton humeur et de ton état d'esprit (je ne te parle pas des moments difficiles de ta vie où il est moins évident d'avoir ce choix). Je te parle de maintenant en cet instant.

Pourquoi est ce que j'insiste sur "en cet instant" ? Parce que cet instant, qui est déjà terminé, est le plus précieux et en cet instant tu n'as pas à être dans une autre décision que celle que tu prends, celle d'être équilibre.

Atteins-tu en cet instant un état de tolérance maximal ? Es-tu, en cet instant, à essayer de te délivrer de pensées difficiles ? Es-tu en cet instant trop désespéré pour contrôler tes pensées et t'avouer en "en cet instant " tout va bien, là, tout de suite....

Comprends-tu ?

Tu as le choix de te sentir bien, équilibré ou de nourrir je ne sais quel ressentiment à l'égard de ta situation. Parce que, et je te l'affirme, de toute situation il y a quelque chose à comprendre et quelque chose à en retirer. Dans toute situation tu recevras une main tendue, un mot bienveillant, un état d'esprit, une invitation à chercher le mieux dans cette situation pour toi. 

Alors comment choisis-tu cette pensée qui survient en cet instant ... ? Avec la conscience que tu as le choix d'y placer le meilleur ? Où préfères-tu alimenter une pensée plus inappropriée...

Je te laisse le choix, c'est ton choix, mais penses'y...

Les guides"




samedi 13 août 2016

13 août : canalisation du matin : A tes pieds, je dépose ta victoire







- Tiens, j'entends : 

"A tes pieds je dépose ta victoire"

- Continuons... :

"Oui à tes pieds je dépose ta victoire. Pourquoi donc dis-je cela ?

Simplement pour que tu te baisses et que tu la ramasses.


Et qu'en ferais-tu ? Tu la contemplerais avec joie et satisfaction.

Combien de victoires as-tu eu et vécu dans ta vie et au fond de ton être ?

C'est bien beau d'avancer et d'avancer encore, mais moi, j'aimerais que tu te penches un instant et que tu listes les victoires de ta vie. J'en ai déposé une à tes pieds, retrouves les autres s'il te plait.
Sois sincère avec toi, sois absolument concentrée à faire cet exercice.

J'attends de toi, encore une fois, assiduité et dévouement (envers toi-même...)

Va, on se retrouve bientôt,

Les Guides"



jeudi 11 août 2016

12 août : Canalisation du matin : Construis-toi ! Toute idée qui jaillit de toi est pour le meilleur




Toute idée qui jaillit de toi est pour le meilleur. Ceci est une loi.
Toute idée qui jaillit de toi est "d'abord" pour le meilleur.

Qu'est-ce que le meilleur ?

Cela dépend de toi :

- échapper à quelque chose, une situation, un événement,
- acquérir quelque chose,
- changer une situation, "changer tout court".

Toute idée de toi qui jaillit entraîne un mouvement ascendant qui crée de l'énergie.
Peu importe que cette idée parte dans l'oubli, la graine, l'élan est placé.
C'est ce qui importe, l'élan.
Tu pourras essayer dix fois ou mille fois de manifester cette idée, si tu ne crois pas que tu as eu la bonne idée, cela demeurera en suspens dans l'univers jusqu'à ce que tu y reviennes et que tu la nourrisses encore.
Rappelles-toi, une idée qui jaillit est toujours pour le meilleur, alors change ton optique de vue.

Si cette idée est venue c'est que tu cherches le meilleur dans ta vie,

mais quel est le meilleur ? à quoi se rattache-t-il toi qui lit ceci ?

analyse l'idée que tu as eu et définit en quoi elle est la "meilleure pour toi",
 échappement ? concrétisation ? autre ... comme l'amour tout simplement ?

Je te veux assidu et te guide, alors suis moi, de grandes choses s'annoncent...

Les guides

mercredi 10 août 2016

11 août - Canalisation du matin : l'ensemble de ta vie est une oeuvre


"


"L'ensemble de ta vie est une oeuvre, complexe certes, mais une oeuvre. N'en démords pas une seconde...

Pourquoi te dis-je cela ? parce que tu ne vois pas vraiment ce qui est bon de voir. tu tournes les pages de ta vie à grande vitesse, mais tu ne remercies, ni ton corps, ni ton âme pour ce quelle a accompli, et si tu te penches un tant soit peu sur ton histoire, non pas pour en retirer les misères, mais pour en regarder la vaillance, tu verras et tu comprendras que ton histoire est une oeuvre,
je veux te l'entendre dire toute la journée comme un mantra dans ta tête,
sans prise de tête, mais dans l'esprit de l'acceptation,
va...

"ma vie est une oeuvre, 
l'ensemble de ma vie est une oeuvre"


merci,

les guides"

mardi 9 août 2016

10 août - Canalisation du matin : Ton histoire est comme un chemin de routes, fait de bifurcations...





"Ton histoire est comme un chemin de routes, fait de bifurcations, de croisements, d'aléas de la route, de stops, de sens interdits, d'autorisation à laisser passer l'autre conducteur, de voies sans issues, de chemins de traverse... oui, la vie aussi, est sur ce chemin-là,

Reçois ton histoire comme un enseignement et pas plus. Un témoignage de ce qui fait ta richesse et ta grandeur d'âme...

Poursuis ta route dans la paix et la certitude que tout a du sens et sert dans ton sens.

"Je t'aime" est le mot que tu dois lire sur tes propres lèvres à cet exercice :

Cet exercice est de retracer ton histoire, belle ou houleuse, intrépide ou résignée. 

Quelque soit ton envie, écris ton histoire, les souvenirs sont des balises et des coïncidences pour te montrer la direction que tu as choisi... 

Sois certain que la vie te guide et t'auto-guide dans ce méandre de chemins. 

Mais sache-le, tu trouveras toujours ton chemin avec ton cœur,

va, je t'aime
les guides"

lundi 8 août 2016

Défi2vie - audio de Guérison Corps coeur âme dicté par les êtres de lumière





Mon cadeau aujourd'hui pour vous, un audio qui m'a été dicté, hier, par les êtres de lumière 
et que je vous invite à écouter encore et encore, et à me faire part de vous retours, 

Cliquez sur le titre et n'hésitez pas à partager le lien autour de vous







dimanche 7 août 2016

Rendez-vous journalier : canalisation du dimanche 7 août - Tu n'es pas une machine





"L'univers t'offre de multiples possibilités, mais avant tout celle d'être toi-même. 
Chaque instant de ton existence est un choix et en engagement envers toi-même. Respect. Ecoute, rejet, ou autres... 

Qu'importent les émotions, elles sont révélatrices de l'état "présent" dans lequel tu te trouves. 

Tu as listé tes intentions et tes attentes. Tu les a révélées à toi-même et peut-être as-tu compris un peu plus qui tu étais. Ce à quoi tu aspirais t'est devenu plus clair. Peut-être as-tu déversé ta colère, peut-être as-tu pleuré, peut-être as-tu redéfini qui tu étais. 

Quoi qu'il en soit, tu as pris ce temps pour toi, pour te définir, pour te respecter et surtout pour t'écouter. Comme un arrêt sur image, tu as pris ce temps, ce temps précieux.

Il est important de faire ce rendez-vous avec toi parce que tu n'es pas une machine, "Ta machine" fonctionne bien certes, mais tu n'es pas "la" machine. Tu es un corps occupé par une âme éperdue d'amour et à la recherche de cela. 

Ce rendez-vous n'est pas anodin, c'est encore une fois un rendez-vous de respect de qui tu es. 

Cela m'amène à te montrer un autre chemin maintenant :

Imagines, imagines que tu es emporté par le ruisseau vers des contrées limpides, joyeuses et agréables... Laisse toi porter par l'eau agréable, et chaude. Laisse-toi laisser tes résistances, laisse-toi guider. 

La vie te demande cela, parce que de cela va naître en toi la joie, et de la joie, la facilité à ouvrir des portes, celles de toi-même.

Pourquoi est-ce que je te demande cela ? 

Parce que lorsque tu cesses de planifier et de vouloir tout contrôler, tu laisses la magie de la vie apparaître. et cela est magnifique cadeau que tu te fais. 

Les résultats se font attendre ? N'attends pas de résultats, fais et aime simplement... 

je t'accompagne,
merci"

mercredi 3 août 2016

Jeudi 4 août - Canalisation du matin : comment peux-tu croire et ne pas croire ?

"Comment peux-tu croire et ne pas croire... ? 

Je te vois avancer avec ton énergie, ta volonté de changement, mais là le frein que tu mets est disproportionné à tes attentes. 

Liste-moi tes attentes, oui toi qui me lit, les messages sont intemporels, ce qui vaut pour cette messagère vaut aussi pour toi..

Liste-moi tes attentes,
identifie-les, sois raisonnable et incommensurable à la fois, 
sois juste toi et liste moi tes attentes, 
respectueusement, en accord avec toi, réellement,
j'attends de toi un investissement dans cet exercice,

à demain.."


mardi 2 août 2016

Bonjour pour le rendez-vous canalisation du matin : Tu peux tout permettre...

Bonjour pour le rendez-vous canalisation du matin :

"Tu peux tout permettre, mais moi je te permets plus, je te permets ce que tu n'oses pas regarder, je te permets la direction vers laquelle tu ne penses même pas te tourner, je te permets d'exister pour toi dans la joie de chaque jour, je te permets de rêver et d'accéder à tes rêves, je te permets les folies que tu n'oses pas prononcer...

et si tu les listais ?

à toi, je te regarde..."

lundi 1 août 2016

Canalisation du matin : "La lutte est une force si elle est faite dans le "bon-sens".

Puisque vous aimez les canalisations du matin, prenons rendez-vous :


"La lutte est une force si elle est faite dans le "bon-sens".

Qu'est-ce que la lutte, est-ce de la résistance ?
à quoi ? à un monde, un univers, une situation non désirée...

Tu ne désires pas ceci ? alors évites-le, choisis de réaliser ce que tu souhaites :
Je te souhaite de trouver la paix dans tes choix sans avoir à lutter.

je te souhaite le meilleur,

je te souhaite la plénitude de tes envies réalisées,

je te souhaite de balayer les petites erreurs de pensées qui te font croire qu'il convient de lutter pour obtenir ce que tu souhaites,

je te souhaite de nourrir la confiance comme j'ai totalement confiance en toi, ta volonté, ton amour intérieur et ta bonté en ce monde.

Reconnais-le :

Je suis entièrement aidée, soutenue, guidée et je n'ai pas à lutter, juste à accueillir,

merci"



Canalisation de ce lundi matin 1er août : Il ne suffit pas de décider de faire quelque chose de ta vie...


"Il ne suffit pas de décider de faire quelque chose de ta vie où d'en veiller au prolongement, non... il convient d'y mettre toute ta joie, car la joie est moteur et véhicule précieux".

La joie est ho combien magique car elle est comme le tapis d'Aladin, elle te porte là où tu veux aller et parfois plus loin si tu la laisse faire.

N'attends-tu que des petits cadeaux de la vie ? 

Moi je t'en propose des grands, immensément joyeux, laisse-faire la belle influence de la vie, magique en tous points, sois spectateur pour devenir acteur, 


merci"